Obi-Wan Kenobi : critique de la saison 1



Et voilà, la première saison de Obi-Wan touche à sa fin aujourd’hui sur Disney + après un total de six épisodes. Pour le moment, aucune annonce pour une éventuelle saison 2, mais après ce final, ça serait bien dommage de s'arrêter là. Alors, que vaut cette première saison avec le retour du personnage emblématique de Obi-Wan et son ancien Padawan, Anakin, maintenant devenu Dark Vador ? On en parle. 


Pour certains, cette première saison a de bons éléments, mais assez inégale. Initialement prévue en tant que film, Obi-Wan est finalement devenue une série, qui a dû être retardée à cause d’une réécriture de script. Le fil conducteur, l’excuse de revoir Obi-Wan dans l’action en le liant aux enfants d’Anakin, plus précisément Leia, a du mal à intéresser totalement. On connaît le futur de ses enfants, donc les téléspectateurs ont cette impression de perte de temps. Néanmoins, mettre en avant le personnage de Leia au lieu de Luke apporte une touche de nouveau. 


Ce qu’on attendait vraiment de cette série, c’est la confrontation entre Obi-Wan et son ancien Padawan, Anakin Skywalker, désormais Dark Vador. Dès le troisième épisode, la série nous propose une scène d’action entre les deux, avec un Dark Vador déterminé à se venger, et un Obi-Wan encore faible après avoir refoulé la force pendant 10 ans. C’est finalement dans le final qu’on retrouve l’excellente scène d’action entre les deux, à la fois brutale et émotionnelle. Obi-Wan découvre le visage d’Anakin derrière le masque. Sur cette aspect, la série a délivré ce qu’on attendait d’elle, réunir les deux personnages, allant même jusqu’à proposer une scène flashback sur Coruscant. 


Pour revenir au final, ce dernier propose quelques surprises avec l’apparence de Palpatine qui interagit avec Dark Vador via un hologramme, doutant de ses motivations. Puis en fin d’épisode, on retrouve enfin Qui-Gon Jinn, le maître d’Obi-Wan en Spectre de Force. Quelques surprises qui confirment notre envie de voir une saison deux, au-delà de la protection des enfants de Padmé et Anakin, et au-delà de Tatooine. Une saison deux plus axée sur Dark Vador et son maître Palpatine avec un Obi-Wan aidant les Jedi, allant même le réunir avec Cal Kestis du jeu vidéo Jedi Fallen Order. 


Finalement, avec seulement six épisodes, la première saison de Obi-Wan est loin d'être mauvaise et contient de très (TRÈS) bons moments. Les enjeux n'étaient pas aussi palpitants qu’ils auraient pu l'être, mais a eu droit à un Dark Vador brutal comme jamais vu auparavant, un Obi-Wan toujours aussi excellent 20 ans plus tard et plusieurs scènes d’action avec des sabre lasers et le retour de Qui-Gon Jinn. Que demander de mieux ? 


Et vous, vous en avez pensé quoi de cette première saison de Obi-Wan et aimeriez-vous voir une seconde saison ?